"de misérables philosophes... viendraient nous enseigner des vertus dangereuses
dont le peuple ne doit jamais avoir de connaissance" ΒΟΛΤΕΡ


avant de commencer votre lecture
un chant traditionnel de Carnaval

♫ ΑΠΟΚΡΙΑΤΙΚΟ ♫

http://youtu.be/4DAIr0sNaHI


-waouh! ce mouvement, c'est quelque chose comme
"VOUS COMPRENEZ WALL STREET"?
- Non, ça c'est : " Pour que vous compreniez le mémodandum"



-Et que proposerons-nous au peuple, messieurs les présidents?
-Un jeune continu.


http://youtu.be/gnrDhxY3Bhg

Ils sont toujours prêts à chausser les tsarouches

tsarouches

et à vous observer avec un air farouche

que peuvent bien penser ces anciens combattants
qui ont chassé le Turc aussi bien que l'Allemand



ΚΩΣΤΑ, ΜΙΚΙΣ ils sont tous là

ils n'oublient pas leur ΑΘΗΝΑ

1aallemagne

 malgré son âge le vieux ΓΛΕΖΟΣ
est prêt à se rompre les os !


MΑΝΟΛΙΣ ΓΛΕΖΟΣ
Quand on lui demande, à ce héros, ce qui le motive,
ce qui entretient son ardeur après 70 années passées à lutter, il répond :
“118 amis. J'ai perdu 118 camarades.
Ils ont été exécutés pendant la guerre civile.
A cette époque, avant chaque bataille, on se fixait des objectifs,
on annonçait nos rêves et nos buts,
parce qu'on savait que tout le monde ne reviendrait pas vivant.
On voulait que les survivants
parviennent à réaliser quelques-uns de ces rêves.
Et c'est moi qui ai survécu le plus longtemps.”

 

Pauvre petit Peuple ruiné et opprimé
pour préserver les rentes de voyous financiers
Peuple volé moqué berné martyrisé
par ceux qui font semblant de vouloir te sauver

Par le passé c’est vrai tu fus parfois cigale
de tes vieux philosophes oubliant la morale
tu as voulu croquer aux plaisirs de la vie
et tu as dépensé toutes tes économies

Pourtant ce n’est pas toi qui ruina le pays
d’autres s’en sont chargés en volant dans tes caisses
et chez des recéleurs exportant tes richesses

Tandis que l’armateur ou le métropolite
font leurs petit’s affaires insensibles aux faillites
Glezos  pour le ΜΙΚΡΟΣ ΛΑΟΣ* donne sa vie

* ΜΙΚΡΟΣ ΛΑΟΣ : petit Peuple. Titre d’un beau poème de Ritsos



Au bout du bras allemand, les cinq doigts de la main qui écrase le Peuple :
la "Troïka", Samaras (Nea Democratia), Papandreou (PASOK),
Karatzaféris (LA.O.S, extrême-droite), Papadimos (chef du gouvernement)

1aeuroenchainé
Στήριξη χωρίς ημερομηνία λήξης,
αλλά με σκληρά ανταλλάγματα για την Ελλάδα
Soutien sans date d'échéance
mais avec de sévères compensations pour la Grèce


- Ils nous ont donné de l'argent, du temps et les conditions du prêt !
Que veux-tu d'autre?
-Un café fort sucré

  


la Grèce rend hommage, à sa façon,  à "the artist"
- On t'imite, Fotis !...
-Who ?...
-The Artist !...
- How ?
- Lui aussi... muet et incolore !...

Enfin écoutez cette voix qui vous et nous est si chère>

http://www.ina.fr/politique/allocutions-discours/video/
CAF90010701/andre-malraux-a-l-acropole.fr.html

La Grèce n'a plus qu'un C
Fitch l'a fracassée
la France elle à trois A
fait-il si bon là-bas ?

Nous avons reçu  de J.C. VALANTINI
un beau texte qui vaut d'être publié

 "Contre le socialisme financier et ses traîne-savates et acolytes"
Ami, entends-tu
le foutriquet qui n'aime pas la France qui ne l'aime pas
et rêve à voix haute son escamotage, son expulsion, son anéantissement.

Le foutriquet qui aime la France qui marche au pas et parade
et triomphe, en gueulant : nous sommes le peuple supérieur !

Le foutriquet qui aime la France qui s'enivre du travail qui rend libre
et apaise actionnaires et managers, pendant que l'état trie et tue, là-bas et ici.

Le foutriquet qui aime la France à genoux et adore sa petite personne,
avide de puissance et de gloire, dans les siècles des siècles.

Le foutriquet qui aime la France qui se prosterne et se prostitue
avec l'Amérique de la prohibition de la liberté et la Chine qui danse sur l'or d'Oncle Picsou.

le foutriquet qui aime la France qui l'aime et se vend aux actionnaires du monde entier,
en hurlant, à Londres, à Budapest et Berlin : vive le socialisme des imbéciles !


Ami, entends-tu
le foutriquet qui revient d'entre les morts, communier avec tous les morts de toutes les guerres,
sauf s'ils puent, et dit aux vivants : voici mes entrailles, mangez-en, c'est de l'or !

Le foutriquet qui se cherche des ancêtres, totems et tabous, à mettre devant la porte de l'histoire,
pour ne pas répondre de ses actes et rendre des comptes au présent.

Le foutriquet qui aime l'Allemagne qui fait aimer l'Allemagne de tout son coeur.
Comme les émigrés de Suisse et de Belgique, il a une patrie de substitution, dans sa valise diplomatique.

Le foutriquet qui aime les ouvriers qui le supplient de faire un miracle :
donne-nous un zeste du pain quotidien que nous offrons au patronat. L'amour aveugle aime les souteneurs.

Le foutriquet qui minaude, je vous aime tous, son amour est grand, et fait des mines et des poses :
je suis une victime, un martyr, le sauveur de la France !

Le foutriquet qui a choisi la France qui aime l'argent, c'est naturel, et en veut toujours plus.
À part accumuler, rien ne l'intéresse. Qu'elle l'élise ! Qu'elle le choisisse !
C'est bien un immigré d'opérette.


Ohé ! Les indésirables ! Les pas-comme-nous ! Les moins-que-rien ! Les plus bas que terre !
L'engrais versé dans le sillon stérile !
S'il envoie ses fonctionnaires chéris, son état bien-aimé, sa police toute neuve, tirée de la lessiveuse,
arrachons-lui, avec les dents, la langue et les yeux.
Que son nom soit effacé de la mémoire des hommes !
Montrons que derrière le panneau arc-en-ciel des divers socialismes nationaux
et ses acolytes odieux ou imbéciles, se tient le genre humain.

Voilà un texte qui devrait plaire, au moins autant qu'à nous,
à notre camarade
porte-parole de tous les ronchons
 
Jean Luc Mélenchon


Brave Jean Luc chargé d'une sale besogne
trancher la tête hideuse de l'infâme gorgone !

1amarine_body

la marraine lapine si bien body-buildée
plus du côté des suisses que du côté idées.
Comme elle chante bien la haine
la diva du F.N. !
Il est triste de voir des ouvriers aigris
mordre à l'hameçon véreux de ce hideux parti
mais est-ce leur faute si la Gauche les a déçus ?
Allons mes camarades ! rien n'est encore perdu.


Le tyran Sarkubu, lui, dit la vérité
avec l'effronterie d'un nain décomplexé
de la vraie propagande un discours bien rôdé
des chomeurs aux pédés il aime fustiger
son mentor lui a dit: "Cette fois tu es cuit
si avec ton p'tit cul tu ne fais pas plus d'bruit."
C'est ainsi que lui parle son cher Patrick Buisson
alors que le gai No conseille la contrition:
"Tu dois te confesser, feindre de regretter
quelques petits errrements comme celui du Fouquet
le Peuple dans sa stupide magnanimité
te remerciera même de ta sincérité"
 

N'oublions pas l'ennemi public n°1
une vanité géante dans le corpus d'un nain
et quand il fait semblant de prendre bonne mesure

1asarkuviremoran

on s'aperçoit bientôt que c'est une imposture
il a beau se prétendre ami des petites gens
Il restera toujours le valet de l'argent


asarkupire


"Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera mis en cause".

ops_2Quelle misère, j'vous jure!

 

SITES Amis

 

 

 

ça peut vous aider à retrouver la "sérénitude"

http://bernache.canalblog.com/

lefildarchal.over-blog.fr
un fil à suivre absolument au bout duQuel vous trouverez des trésors poétiQues

www.laquadrature.net/
http://www.plaiethore.com/