"on" voudrait nous faire taire ?

mettre  "mots art"  en cage n'est pas réglementaire

une nouvelle tentative pour nous fermer la bouche

tsarouches


nous l'envoyons en l'air d'un grand coup de tsarouches

 

La phobocratie

στην Ελλάδα

à l'occasion de la Fête de la Constitution
-une des deux fêtes nationales grecques-
voici un  extrait d'un excellent article de notre ami
Panagiotis GRIGORIOU

... le maire d'Athènes, Georges Kaminis (soutenu par le PASOK), a donné l'ordre à ses services de voirie, de ramasser toutes les bigarades du centre ville, pour ainsi priver préventivement les manifestants potentiels et spontanés du 25 mars, de toute « munition ». Étrange ce pouvoir, qui n'est pas à ses premières oranges amères, ayant mis tout un peuple sous la botte de la bancocratie, ayant distribué tantôt des menaces, tantôt des pécunes aux médias pour ainsi faire passer la meilleure propagande, jamais orchestrée en Grèce depuis les temps de la Guerre civile (1944-1949). Eh bien, ce pouvoir a peur des plantes à parfum maintenant. Elle sentirait un peu l'ail notre fête nationale...

Qu'en pense le poUète grec ?

Πειθαρχία τέλος – Ζωή Μαγική
finie l'obéïssance - une Vie féerique
par Δ Γαδουζος 1aapollon_bronze


 Ημέρα ποίησης σήμερα…..

Ποίημα αγνώστου πατρός…αφιερωμένο….

 

«Όλα ήταν στη θέση τους.  Tout était à sa place

 Οι πεινασμένοι στην Αφρική.  Les crève-la faim en Afrique

 Οι ειδικοί στην τηλεόραση.  Les experts à la télévison

 Οι κακοί στη φυλακή.  Les méchants en prison

 Οι αναρχικοί στα Εξάρχεια.  Les anarchistes à Exarchia

 Αυτοί που αποφασίζουν στη Βουλή.  Ceux qui décrètent à l'Assemblée

 Τα λεφτά μας στα δάνεια. Notre argent au crédit

Η αστυνομία στην επόμενη γωνία.  La police au coin de la rue

Τα σπίτια μας στις τράπεζες.  Nos maisons aux banques

 Οι εχθροί μας στην Τουρκία και τη Μακεδονία. Nos ennemis en Turquie et en Macédoine

 Τα πάρκινγκ μας στα πάρκα. Nos parkings dans les parcs

 Η ψυχαγωγία μας στα bar.  Notre psycho au bar

 Τα παιδιά μας στο σχολείο.  Nos enfants à l'école

 Οι φίλοι μας στο Facebook.  Nos amis sur Facebook

 Η ……τέχνη στα μουσεία.  L'art dans les musées

 Οι επιθυμίες μας στις διαφημίσεις.  Nos envies dans les publicités

 Τα δέντρα μας Χριστούγεννα στο Σύνταγμα.  Nos arbres de Noël à Suntagama

 Η ομορφιά στα κέντρα αδυνατίσματος.  La beauté dans les centres d'amaigrissement

 O έρωτας στις 14 Φλεβάρη.  L'amour le 14 février

 Εμείς στους τέσσερις τοίχους.  Nous entre quatre murs

 

Πειθαρχία τέλοςΖωή Μαγική
finie l'obéïssance - une vie féerique (2)

 

Η αστυνομία στην Αφρική. La police en Afrique

Οι πεινασμένοι στις τράπεζες. Les crève-la-faim dans les banques

Τα Εξάρχεια στη Βουλή. Les Exarchia à l'Assemblée

Οι αναρχικοί στην καρδιά μας. Les anarchistes dans nos coeurs

 Οι κακοί στα κέντρα αδυνατίσματος. Les méchants dans les centre d'amigrissement

 Οι φίλοι πλάι μας. Les amis à nos côtés

 Τα bar στις φυλακές.  Les bars dans les prisons

 Αυτοί που αποφασίζουν στο σχολείο.  Ceux qui décrètent à l'école

 Τα λεφτά μας στα πάρκα.  Notre argent dans les parcs

 Τα πάρκα στα πάρκινγκ τους. Les parcs dans leur parking

 Οι εχθροί μας στο facebook.   Nos ennemis sur Faceboook

 Οι ειδικοί στα σπίτια τους. Les experts chez eux

 Η τηλεόραση στα σκουπίδια. La télévision à la poubelle

 Η ψυχαγωγία στα σχολεία. La psycho à l'école

 Η τέχνη παντού.  L'art partout

 Οι διαφημίσεις στα μουσεία.  Les publicités au musée

 Τα παιδιά μέσα μας.  Les enfants en nous

 Τα μπαλέτα στους δρόμους.  Les ballets sur les routes

 Ο έρωτας στην επόμενη γωνία. L'amour au coin de la rue

 Τα σπίτια στα δέντρα. Les maisons dans les arbres

 Τα δέντρα στους δρόμους.  Les arbres sur les routes

 Η ομορφιά στους δρόμους. La beauté sur les routes

 Οι επιθυμίες μας στους δρόμους. Nos envies sur les routes

 

 Εμείς; Στους τέσσερις τοίχους;;  et nous ? entre quatre murs ??

Δ.ΓΑΔΟΥΖΟΣ D. Gadouzos

1aaaacoq

la phobocratie
en sarkolande


à côté de ceux de maintenant, nos crs SS de 68 étaient des enfants de coeur

  

en sarkolande

meutres, assassinats, attentats, enlèvements
font le jeu du pouvoir de ce petit tyran

1abenladenistefigaro

Figaro
Regardez bien ces têtes, ces tronches de salsifis

de Bin Ladin ce sont, dit-on, les fils
à nos démocraties ils lancent le grand défi
mais Sarkubu est là qui leur dit : "ça suffit !
Ces rats caillent ? c'est bien, je vais les mettre au chaud
à moins que je remonte pour eux un échafaud''

Zarbinette
Et là ! qu'as-tu mon beau ? Marchais-tu dans la merde
te levant ce matin ? Ou craindrais-tu que perde
celui-là pour lequel tu dépenses tant d'argent
à abuser le peuple tout en l'abrutissant ?

Figaro
je n'ai pas d'autre choix car DassO est mon maître
et je tire des rafales sur moi-même peut-être
mais quand je vois l'Hollande
alors là ça débande...

excusez ce coïtus interruptus

Pour P^ques CHIMULUS nous a fait un cadeau
ses dessins sont plus forts que ne le sont les mots

 

 et notre camarade PLACIDE a croqué fort aussi



Le pauvre Jacques Chirac sur le tard est cocu
sa moitié au "chaudron" a rejoint sarkubu
"Enfin quoi Bernadette, tu n'y es plus du tout
tu eus encore mieux fait de te mettre sous bayrou"

 

Dans son chaudron (de courcelles) la sorcière
1asoupedesorciereAvait mis quatre vipères
Quatre crapauds pustuleux
Quatre poils de barbe bleue
Quatre rats, quatre souris
Quatre cruches d'eau croupies
Pour donner un peu de goût
Elle ajouta quatre clous

Sur le feu pendant quatre heures
Ca chauffait dans la vapeur
Elle tourne sa tambouille
Et touille et touille et ratatouille
un gnome se forme  dans le chaudron
très vilain et l’air pas bon.
 « C’est une soupe de sarkubu »
dit la sorcière d’elle très imbue

Quand on put passer à table
Hélas c'était immangeable
La sorcière par malheur
Avait oublié les beurs

 

Quand on va à Bayonne et que l'on n'est pas basque
si on tient à sa trogne il vaut mieux mettre un casque

1aSarkoBeret

il n'a même pas la tête à porter le béret
on le lui a roulé et carré dans la raie
à Bayonne il a vu que les Pyrénnéens
savent pertinamment que le pire est le nain

1asarkopinodetourR_vzilMilitant

merci à Réveil Militant

 à la Desnos:
Président sarkubu se page avec méfiance,
Il rêve à la rebiffe et il crie au charron
Car il se sent déjà loquedu et marron
Pour avoir arnaqué le populo de France.

S’il veut en rajouter, s’étant rempli la panse,
En tant que président à maousse ration,
Peut-il être à la bonne, ayant dans le croupion
Le pronostic des fumerons perdant patience ?

A la péter les vieux et les mignards calenchent,
Les durs bossent à cran et se brossent le manche :
Président sarkubu persiste à se gaver

C’est tarte, je t’écoute, à moins de soixant’ berges,
De se savoir vomi comme fiotte et faux derge
Mais tant pis pour son fade, il aurait dû calter

 1aeinstein

je m'en mélenche les crayons
Tu t'en mélenches les roustons
Elle s'en mélenche du croupion
Nous nous mélenchonons tous en rond
Vous vous mélenchonnez, poil au nez
S'ils s'en mélenchonnent trop, l'hollandais s'ra ruiné


excellent ! l'ami Kroll !

 

de l'autre côté dans la marine
on ne fait pas dans la dentelle
déjà papa cet être infâme
convoquait dieu à tour de bras
http://ditesle.ina.fr//politique/jean-marie-le-pen-que-dieu-vous-g

L'ex reine Ségolène à Rennes a fait un tabac

le Télégramme raconte en parodiant Rostand:

Le candidat enfile alors les thèmes et les registres.
Ironique: le triste état de la France, «à cause de qui? Eh bien, oui, c'est l'échec d'un président, d'un gouvernement, d'une majorité, du libéralisme, d'une finance folle».
Taquin: «Il paraît qu'il prépare une réforme du permis de conduire, ça tombe bien, les Français vont bientôt lui retirer son permis de conduire le pays.»
Drôle: «Je le connais, je vais vous le dire, vous gagnez 24heures: c'est son bilan en pire.» Vachard: «J'interdirai les cumuls, on ne pourra plus être ministre et trésorier d'un parti.»
Solennel: «Je serai le président du redressement, de la justice, du rassemblement, et de la jeunesse de France».
Rassurant: «Nous sommes prêts à agir et à décider.»
Optimiste, enfin, sur l'issue de son mandat: «Nous partagerons les gains de la croissance.»
Voilà qui plaît, et qui déclenche des vagues de liesse... Lui aussi, il sait faire.

Pour nous le choix est fait : c'est Jean-Luc Mélenchon !
et il commence à plaire ce brave vieux ronchon
"tant à le voir marcher avec un tel courage"
les plus désespérés ont retrouvé la rage
saine et forte colère contre les exploiteurs
l'HUMAIN se dresse enfin face aux spéculateurs
Même à Neuilly dit-on une voix s'est faite entendre
pour dire à son sujet quelques mots presque tendres

1aaaaaJean_Luc_Melenchon

"Je suis sensible à sa vigueur,
à sa façon de me faire penser à Jaurès."
ALBERT JACQUARD ( 96 ans !)

tous les vieux ne sont pas cons !

les jeunes non plus:
http://www.meltybuzz.fr/prends-le-pouvoir-sur-moi-jean-luc-melenchon-actu102365.html

Jeunes ou vieux n'ayez pas peur !
montrez que vous avez des couilles
un peu de vigueur dans la nouille
votez sarku s'rait une horreur !  
PapypapyferFerabéton


 

AVERTISSEMENT
Pendant cette campagne, nous ne citons pas nos "sites amis"
afin qu'ils ne soient pas mouillés par des prises de positions
qui ne sont pas forcément les leurs