Lancée à un moment peu propice
la pétition suivante n'a pas rencontré l'audience espérée
le sujet étant toujours d'une brûlante actualité,
nous faisons une nouvelle tentative
http://www.petitions24.net/speculation_financierecrime_contre_lhumanite

ΣΤΗΝ ΕΛΛΑΔΑ

 -En plus de la drachme  tu retournes à la tsarouche!
ça va pas !


ΝΑΙ ! nous restons fidèles à nos vieilles tsarouches

tsarouches

et nous bottons ton cul pour te fermer la bouche

EN FRANCE
Souvent on nous rebat les oreilles avec le devoir de mémoire
et bien chiche! souvenons-nous!

Voeux de M. le Président de la République

 

Palais de l'Élysée -- Lundi 31 décembre 2007

Françaises, Français, mes chers compatriotes,

En ce 31 décembre, au terme d'une année si pleine pour notre pays, c'est avec reconnaissance pour la confiance que vous m'avez témoignée et conscient des devoirs qu'elle m'impose que je m'adresse à vous. Ce soir, j'ai une pensée pour chacun d'entre vous.
Je pense à vous qui vous préparez à fêter la nouvelle année avec votre famille, avec vos amis, en oubliant les soucis de la vie quotidienne. Je pense à vous qui êtes obligés de travailler cette nuit au service des autres et à vous, soldats français en opérations loin de vos foyers et qui risquez votre vie pour défendre nos valeurs. Je pense aussi à vous qui êtes seuls et pour qui cette soirée sans personne à qui parler sera une soirée de solitude semblable à toutes les autres. Je pense à vous que la vie a éprouvés et que la tristesse ou la douleur tiennent à l'écart de la fête. À chacun de vous je veux adresser un message d'espérance, un message de foi dans la vie et dans l'avenir. Je voudrais convaincre, même celui qui en doute, qu'il n'y a pas de fatalité du malheur.

Palais de l’Elysée - - 31 décembre 2008

http://youtu.be/HOb9w_Nosnw

 Voeux de M. le Président de la République

Palais de l'Élysée -- Jeudi 31 décembre 2009

Françaises, Français, mes chers compatriotes,

L'année qui s'achève a été difficile pour tous. Aucun continent, aucun pays, aucun secteur n'a été épargné. La crise économique a imposé de nouvelles peines, de nouvelles souffrances, en France comme ailleurs. Je pense en particulier à ceux qui ont perdu leur emploi. Cependant notre pays a été moins éprouvé que beaucoup d'autres. Nous le devons à notre modèle social qui a amorti le choc, aux mesures énergiques qui ont été prises pour soutenir l'activité et surtout pour que personne ne reste sur le bord du chemin.

Et aux plus vulnérables d'entre nous, à ceux que l'âge a affaiblis, à ceux que les accidents de la vie ont durement éprouvés, je veux dire ce soir qu'ils ne seront pas abandonnés. Face à l'isolement, face à la solitude, si répandus dans nos sociétés modernes, je souhaite que 2010 soit l'année où nous redonnerons un sens au beau mot de fraternité qui est inscrit dans notre devise républicaine.

Voeux de M. le Président de la République

Vendredi 31 décembre 2010

Mes chers compatriotes,

L'année 2010 s'achève. Je sais qu'elle fut rude pour beaucoup d'entre vous. La crise économique et financière, commencée il y a 3 ans, a continué à faire sentir ses effets et nombreux furent ceux qui ont perdu leur emploi ce qui n'a fait qu'exacerber le sentiment d'injustice ressenti par des salariés qui n'étaient en rien responsables de la crise.

Pourtant grâce au travail des Français, à leur courage, à leur capacité d'adaptation, à la force de notre économie, aux avantages de notre modèle social, la récession fut moins sévère et d'une durée plus courte que ce que connurent nombre de nos partenaires.

Et l'année 2011 s'annonce comme porteuse d'espérance. La croissance revient. Les grandes réformes engagées commencent à porter leurs fruits…

Tout au long de l'année, mes chers compatriotes, la France portera la lourde responsabilité de la double présidence du G 20 et du G 8. Elle défendra l'idée d'un monde plus régulé, moins brutal où l'interdépendance oblige chacun à davantage écouter l'autre. Elle défendra la France vigoureusement ses intérêts sans jamais renoncer à ses valeurs, quant au multilatéralisme, au respect des droits de l'Homme, au combat pour le développement et à l'impératif de la protection de notre planète.

Mes chers compatriotes, je veux vous adresser mes vœux, mes vœux de bonheur les plus sincères et les plus chaleureux pour cette année 2011.

J'ai une pensée particulière pour ceux qui sont dans la peine et le désarroi, spécialement nos otages pour qui nous continuerons à mobiliser toutes nos forces jusqu'au jour de leur libération, et pour nos soldats qui passent cette fin d'année loin de leur famille en risquant leur vie pour défendre nos valeurs et notre liberté.

exemple "de valeurs et de liberté" selon sarkubu
(inutile de connaître la langue pour comprendre)
http://youtcontact@mjz-57.fru.be/ECjz5Y7Antk

Voeux de M. le Président de la République

Mes Chers Compatriotes,
L'année 2011 s'achève. Elle aura connu bien des bouleversements.
Depuis le début de la crise, qui en trois ans a conduit à plusieurs reprises l'économie mondiale au bord de l'effondrement, je ne vous ai jamais dissimulé la vérité sur sa gravité, ni sur les conséquences qu'elle pouvait avoir sur l'emploi et sur le pouvoir d'achat.
Cette crise qui sanctionne 30 années de désordres planétaires dans l'économie, le commerce, la finance, la monnaie, cette crise inouïe, sans doute la plus grave depuis la deuxième guerre mondiale, cette crise n'est pas terminée.
Elle a entraîné dans la tourmente des pays comme la Grèce, l'Irlande, le Portugal, mais également des pays aussi puissants que l'Espagne et  même l'Italie.
Dans la tempête, vous avez souffert. Je sais que la vie de beaucoup d'entre vous déjà éprouvée par deux années difficiles a été une fois encore durement mise à l'épreuve. Vous finissez l'année plus inquiets pour vous et pour vos enfants.
Et pourtant il y a des raisons d'espérer. Nous devons, nous pouvons garder confiance dans l'avenir. Car si tant de pays ont connu des difficultés insurmontables, la France a tenu. Elle a résisté.
Si elle a tenu, si elle a résisté, si elle a réussi jusqu'à présent, à conjurer le doute qui déclenche la crise de confiance, c'est grâce au courage et au sang-froid dont vous faites preuve depuis 3 ans, c'est grâce à la solidité de nos institutions, c'est grâce à notre protection sociale, qui garantit la solidarité dans l'épreuve, c'est grâce aux réformes que nous avons accomplies ces dernières années.

Voici la fin de l'allocution telle qu'elle apparait sur le "prompteur".
Entre les lignes on pourrait presque voir des didascalies.
Combien de fois Sarkubu relit-il le texte?
Aurait-il un comédien (Clavier, Réno?) pour le faire répéter?

 

Mes chers compatriotes,

Mon devoir est de faire face et de vous protéger.

Vous pouvez être sûrs que j'assumerai jusqu'au bout et en totalité, les lourdes responsabilités que vous m'avez confiées et que je n'aurai de cesse d'agir au nom de l'intérêt général.

Chacun devra prendre ses responsabilités, c'est pourquoi j'appelle tous les décideurs des entreprises et de l'économie à tout faire pour préserver l'emploi. J'appelle tous les acteurs des services publics à redoubler de prévenance pour tous ceux qui ont besoin de notre solidarité.

Mes chers compatriotes,

J'ai confiance dans les forces de la France.

Je suis certain du chemin qu'il nous faut suivre.

A vous, à tous ceux qui vous sont chers, à nos soldats qui risquent leur vie hors de nos frontières, à leurs familles qui vivent dans l'anxiété et à tous ceux qui dans le monde luttent pour la liberté, j'adresse ce soir tous mes vœux de bonheur pour la nouvelle année.

 devoir de mémoire

Ne pas oublier le fameux engagement
-que nous rappelons sans cesse avec une "cruauté sadique", selon certains-
du candidat Sarkozy en décembre 2006:

 "Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera mis en cause".
 

à cela on peut ajouter quelques images d'archives

 devoir de mémoire

 

 devoir de mémoire

cette photo (publiée sur ce site le 14/07/2008) n'est pas un montage

 devoir de mémoire

 

Vous comprenez qu'après tout cela nous déclinions
toute invitation provenant de l'Elysée
on dit que Poutine lui-même refuse de courir ce risque

Paris l'Elysée les Folles Bergères Sarkubu

http://youtu.be/fZRYzEr5lbw
non merci sans façon
assez de gaieté pour ce petit bout d'an!"


Quelle misère, j'vous jure!

http://youtu.be/lZS139s3-Ik
1aaaaaJean_Luc_Melenchon
à l'horizon
seule solution
nous le savons
c'est Mélenchon
"l'humain d'abord"
sur tous les bords
1atn48http://youtu.be/orGEanaK0ZE

 
SITES AMIS
nous avons un nouveau site à vous recommander:
ça peut vous aider à retrouver la "sérénitude"

http://bernache.canalblog.com/

lefildarchal.over-blog.fr
un fil à suivre absolument au bout duQuel vous trouverez des trésors poétiQues

www.laquadrature.net/
http://www.plaiethore.com/

En raison de ce qu'ils ont pris pour un soutien à Bin Laden et Kadhafi
nos mécènes nous ont coupé les vivres

sauf notre ouzotier

Ouzo___plomari